Social

Logo Les Halles Numériques

Les halles numériques

Les halles numériques 2021 Ring, réseau d’inclusion numérique gardois Le projet des Halles numériques a débuté durant la période de confinement du Covid. Cette nouvelle plateforme a pour but de remplir un double rôle d’utilité publique, elle permet d’aider les commerçants de l’Uzège à poursuivre leurs activités tout en facilitant l’approvisionnement chez les clients par le biais de la livraison solidaire initialement mis en place avec Les Dynamiques d’Uzès. Le second rôle de cet outil est d’évaluer les commerçants sur leurs usages du numérique et de mettre en place les accompagnements nécessaires pour les aider à se servir de ces outils (ordinateur, téléphone, internet,…) description du projet Comment lutter contre l’exlcusion numériques des commerçants et des artisans de proximité ? En créant une marketplace locale ! objectifs Participer à la transition numérique d’un public ciblé par un moyen détourné. Répliquer ce projet dans un autre territoire. public cible TPE d’un territoire livrables & réalisations Création de la plateforme valorisant l’activité auprès de la clientèle locale : leshallesduzes.fr Visiter les halles d’Uzès Commande en préparation au magasin Carrefour suite à un achat réalisé sur les Halles d’Uzès 0 Commerçants et Artisans 0 pages Produits 0 Entrepreneurs formé(e)s succès rencontré Faire monter en compétences les artisans/commerçants d’un territoire.Les rendre à minima autonome sur la mise à jour de leur espace. difficultés surmontées 70% des commerçants et artisans recontrés n’avaient pas les compétences pour intégrer des images et envoyer des fiches produits. ressources & leviers d’essaimage Sur les Bases, nous proposons de mettre à disposition la méthode et les outils nécessaires à la mise en place de la plateforme au service d’un commanditaire et d’un porteur, via l’accès à une série de ressources et un accompagnement au lancement.

Les halles numériques Lire la suite »

design social

Design social

DESIGN SOCIAL 2023 Pauline Ducaruge L’objectif du design social Pauline Ducaruge, étudiante en Master 2 Psychologie sociale et environnementale est intervenue au 21 dans le cadre de son stage pour nous aider à favoriser l’ancrage de la Coopérative Famille Solo à Uzès avec une réflexion sur l’adaptation des espaces et des lieux et le soutien au pouvoir d’agir des familles monoparentales. Les missions Afin de trouver des solutions pour mettre en place l’objectif visé, différentes missions ont été confiés à Pauline en collaboration avec le 21. L’étude commence avec une enquête de terrain sur les initiatives sociales et solidaires dans l’Uzège et aux alentours. La recherche se recentre sur les familles monoparentales et sur la disponibilité des ressources locales. La mission se poursuit avec l’implication des publics dans des projets d’action sociale (Coopérative Famille Solo) en y intégrant, méthodologie, théorie, événement mis en place… Lévolution de la coopérative est observée et donné lieu à des missions spécifiques et préconisations. La dernière mission consiste en un audit de communication interne par le biais de l’analyse des besoins et la perception du 21 par les résidents. Ces retours pourront assurer la longévité du tiers-lieu en professionnalisant les espaces de coworking. Les résultats ont montrés une nécessité dans la restructuration du fonctionnement interne.

Design social Lire la suite »

Epicerie sociale et solidaire 2021

Épicerie sociale & solidaire 2021

Épicerie sociale & solidaire 2021 Les objectifs lI nous a paru indispensable : de répondre depuis un lieu unique à un ensemble de problématiques pour diminuer la précarité alimentaire existante et émergente, et de fournir un soutien et des activités complémentaires qui favorisent le pouvoir d’agir : inclusion numérique, insertion professionnelle et guidance parentale. de créer une épicerie sociale et solidaire comme un outil d’aide alimentaire directe mais également comme un outil d’accompagnement transversal ne s’appuyant sur les compétences existantes du 21 et de ses partenaires. pourquoi une épicerie ? Après avoir constaté que le taux de pauvreté est élevé sur le territoire de l’Uzège (indice Insee 2017, taux de pauvreté de 23% à Uzès pour 14% en national), que le nombre limité de foyers concernés par l’aide alimentaire existante est s’élève aux environs 350 à Uzès (chiffres Croix Rouge et Entraide Protestante) pour 1950 foyers en dessous du bas revenu, et que nous observons l’absence d’une épicerie sociale à moins de 30 mn du territoire concerné (Uzège &Pont-du-Gard). Nous avons réalisé la nécessité d’un tel projet implanté à Uzès. Les solutions envisagées Ainsi, nous proposons plusieurs solutions qui doivent permettre : d’apporter des solutions concrètes pour réduire la précarité alimentaire sur le territoire de l’Uzège par la création d’une épicerie sociale et solidaire. de travailler avec nos partenaires locaux pour bénéficier de dons alimentaires (grande distribution, commerçants, agriculteurs). de veiller aux soins corporels et à l’hygiène de vie. d’organiser des ateliers induits (inclusion numérique) et des actions collectives. d’impliquer des bénéficiaires (soutien financier, bénévolat). d’offrir des actions de soutien à la parentalité, en lien avec le Module de Prévention Locale (MPL) existant depuis 2019 et soutenu par le Département du Gard. de participer à l’insertion professionnelle et accompagner des projets de création (emploi, entreprise). lI est d’ores et déjà prévu des partenariats avec des plates-formes nationales d’aide alimentaire (Andes, banque alimentaire) afin d’effectuer les achats indispensables à l’équilibre alimentaire et l’entretien de la personne (épicerie sèche). Les agriculteurs, commerçants et industriels locaux (comité de promotion agricole, association des commerçants et Laboratoire Gravier d’ores et déjà contactés) seront, à cette étape, pleinement intégrés dans la démarche.

Épicerie sociale & solidaire 2021 Lire la suite »

Lab Ephad

Lab’EHPAD

LAB’EHPAD 2021 L’innovation présentée à lab’EHPAD L’innovation réside dans l’accompagnement de la personne avec une approche thérapeutique sensorielle développée en Suisse utilisant une solution multi-sensoriel Snoezelen. (L’équipement a déjà été déployé dans quelques Ehpads en France et fait ses preuves.). La proposition est non médicamenteuse et repose sur la combinaison de l’accompagnement thérapeutique et des fonctionnalités de la solution technologique.Le déploiement est encadré par des professionnels formés, qui après plusieurs séances, établissent le « passeport sensoriel » du résident permettant de définir son profil sensoriel. On peut ensuite établir des séances collectives en regroupant des individus au profil similaire. L’utilisation de cette méthode se réalise en plusieurs étapes, il est conseillé à l’établissement de se munir d’un équipement multisensoriel et d’évaluer son temps d’utilisation en fonction de l’organisation de l’établissement et du nombre de bénéficiaires. objectif En collaboration avec l’une de nos résidente, Nadége Dudicourt, Le 21 a candidaté pour un projet d’innovation à destination des EHPAD.La mission : renforcer les liens sociaux des résidents(es). Les bienfaits de la solution Grâce à l’accompagnement thérapeutique, au chariot sensoriel et au passeport sensoriel du patient, les séances individuelles personnalisées permettent au patient de renouer avec les sensations. La solution intervient alors comme une passerelle vers le monde extérieur. Elle réhabilite l’envie et l’intérêt de créer du lien social, avec le personnel, avec les résidents et également avec les visiteurs. Cette méthode est modulable et mobile, peu encombrante, ce qui facilite son accessibilité pour un plus grand nombre de patients. Le bien-être sensoriel généré, améliore l’état émotionnel, psychique et relationnel de la personne. Cela mène à des résultats encourageants comme l’acception/la facilitation des soins et la reprise active de la parole et du contact.

Lab’EHPAD Lire la suite »

Retour en haut